Seraient les tabous un besoin refoulé ?

Seraient les tabous un besoin refoulé ?

 

citation goethe nidonite.jpg
Ma citation préférée dans la pièce de théâtre « Faust » écrite par mon cher ami Goethe.

On n’ose nommer devant de chastes oreilles ce dont les cœurs chastes ne peuvent se passer. Goethe, Faust

Pourquoi certaines femmes on honte de parler de leurs règles? Pourquoi évite-t-on parfois de parler de sexualité ? Pourquoi rigole-t-on aux blagues salaces? Pourquoi dans toutes les civilisations retrouve-t-on des jurons en lien avec les excréments ou la sexualité ? Pourquoi l’amour est considéré comme une faiblesse dans certaines éducations? Pourquoi l’apparence et la richesse sont parfois dénigrés au profit de la sagesse? Pourquoi la mort est un sujet difficile ? La liste est bien longue!

La richesse, l’amour, la beauté, les petits plaisirs, la sexualité, la sagesse, le savoir, la science, etc. Y a-t-il un élément plus important que l’autre? Pas forcément je pense. Chacun a simplement un rôle bien précis. Certains satisfont un besoin biologique, d’autres un besoin psychologique, d’autres encore un besoin social et ainsi de suite.

Dans l’histoire de l’Homme on retrouve une tendance à contrôler les besoins pour manifester qu’on est civilisé. On ne pète pas devant les gens, on ne regarde pas dans le mouchoir plein de moque, on s’habille, on utilise des couverts pour manger, les femmes s’épilent les jambe, etc.  L’être humain passe donc du statut assez « animalier » à celui de l’humain civilisé qui « se soigne » et surtout se contrôle. Plus on se contrôle, plus on est distingué et civilisé. . Les manières de se contrôler varient en fonction des nations, ce qui crée des codes.

Voilà pourquoi certaines sociétés se réservent le droit de qualifier d’autres civilisations de « primitives » ou « en développement ». Simplement parce qu’à leur goût elles n’ont pas atteint leur image de « l’humain civilisé et soigné ». Or les codes varient en fonction des ressources géographiques, physiques, sociales, etc. donc les pays non-occidentaux qui tentent de s’occidentaliser y arrivent généralement pour 1-2 villes qui deviennent les capitales du pays et laissent le reste du territoire dans une pauvreté et déchetterie indescriptible par manque de ressources. Mais passons, ceci est un autre thème.

Nous avons crée le sentiment de gêne et de honte à travers la construction des mœurs sociales (théorie de Norbert Elias) pour assurer le contrôle humain face à ses pulsions et désirs. Lorsque le contrôle tend à l’extrême, je me dis parfois qu’ils n’expriment en fait qu’une peur de trop se lâcher et de tomber dans l’excès. Il exprime donc un fort besoin qui ne fait que grandir à mesure qu’on l’étouffe! Il ne faut réprimer aucun besoin dans la vie! Il faut simplement le cadrer. L’humour, l’amour, la sexualité, la richesse, la beauté, etc. sont tous primordiaux pour une vie saine et équilibrée. Alors pourquoi s’en priver?

La honte et la gêne, puisqu’ils ont accepté d’exister et de perdurer, sont sans doute nécessaires au maintient de l’équilibre social! Alors n’allez pas vous balader à poil et péter dans chaque coin de rue pour manifester votre nature. Il est naturel de créer et ressentiir des sentiments humains pour créer un équilibre social. Maintenant à vous de faire le tri et éviter les extrêmes!

Apprenez à à vivre la vie au lieu de la piétiner !


Une réflexion sur “Seraient les tabous un besoin refoulé ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s