Là ou se confondent victimes et criminels

Victimes musulmans.jpg

On dirait que les attentats sont devenus le rythme cardiaque de la Terre. Chaque semaine et partout dans le monde. Des fois je me demande si la Suisse sera vraiment épargnée!

Entre Bagdad, Paris, Setif, Orlando, Istanbul, Médine, Belgique, etc. je me retrouve devant une dangereuse accoutumance aux péripéties. Ce monde devient normal. L’inquiétude se normalise et s’enracine dans nos coeurs créant ainsi des réactions devenues habituelles et mécaniques.

Les explosions provoquent toutes des vents de « Je suis xxxxx » « #PrayForXxxxx » des photos de profil Facebook teintées de drapeaux, des politiciens qui brandissent des phrases du genre « Parce que le mal c’est mal, on va éradiquer le mal et faire le bien » ou « Il est temps de prendre des mesures radicales ».
J’ai parfois l’impression que ces réactions bénignes endorment notre conscience par le leurre d’agir alors qu’en vérité on ne fait que se rassurer sur notre position par rapport aux faits.

L’attentat à Médine m’a choqué car il était dans la terre symbolique de l’islam. Donc là ou se confondent victimes et lesdits coupables. Que penser maintenant? Eh bien c’est tout simple! L’islam n’est pas la cause des turbulences du XXIè siècle. Sinon les musulmans n’en seraient pas victimes. Il serait temps de creuser au bon endroit au lieu de se fixer sur l’inconnu et les peurs!!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s